Le Jardinier

Le JardinierJe suis le jardinier
Roi de mes quelques ares,
L’accoucheur au seuil de la vie
Et nourrice aux petits aux faibles.
Je suis le portier fidèle
Au portail des saisons,
Le semeur aux bras longs
Le tuteur qui tient ferme et bon.
Je suis le porteur d’eau
Soulageant les assoiffés,
Mais aussi le bourreau,
L’envahisseur des microcosmes.
Je suis le bûcheron
Elarguant les branches stériles,
L’incendiaire des feuilles mortes,
Le fossoyeur des trépassés.
Je serai moi-même à la fin,
Le grain qui meurt et qui vit,
L’humus qui renouvelle la terre.
Mais, jusqu’à la tombée du fruit,
Je suis l’homme comblé
Humant l’odeur de ses roses,
Le Bon Dieu qui se promène
A la fraîcheur du soir.

One thought on “Le Jardinier

  1. Merci de tous ces poèmes merveilleux et cette fois ave la si belle calligraphie de votre père. C’est un formidable cadeau que vous nous faites et peut-être en ferez vous un livre? Très amicalement M.C. Hopmann

Comments are closed.